Bienvenue sur notre nouveau site Internet

Missions

Optimiser le pilotage de la gestion de votre entreprise

Vos attentes

Je souhaite disposer d'indicateurs clés de performance
J'ai besoin de prévisionnels d'exploitation et de trésorerie
Je souhaite connaitre les performances exactes de mon entreprise en cours d'année
Je souhaite réduire mes coûts et calculer mes coûts de revient
Je souhaite mettre en place une comptabilité analytique

BUSINESS PLAN ET PREVISIONNEL

Nos services

"Diriger son entreprise, c'est prévoir !

Le business plan est un document écrit qui est constitué à l’occasion d’un projet de création d’entreprise, de reprise d’entreprise ou de modification d’activité (adjonction ou suppression), permettant de formaliser ledit projet. Il permet de construire, de structurer et de valider un projet de création ou de reprise d’entreprise et présente l’ensemble des actions qui seront conduites par l’entreprise, les moyens qu’elle va déployer pour y parvenir et la période qu’elle se fixe pour atteindre ses objectifs.

Il a vocation à convaincre le destinataire pour lequel il a été rédigé. Il doit notamment permettre à l’entreprise :
D’obtenir un financement bancaire,
De bénéficier de participations de la part d’investisseurs externes,
De nouer des relations commerciales avec les partenaires de l'entreprise (clients, fournisseurs…)

Il présente généralement deux volets :
Une partie rédactionnelle, la partie économique du business plan.
Ce premier volet revêt un caractère qualitatif. Il vise à décrire le projet, son ampleur, l’analyse de la concurrence, le positionnement, la stratégie, les objectifs poursuivis ainsi que les moyens mis en œuvre pour les atteindre.

Une partie financière

Le second volet du business plan est quantitatif. Il recense les principales données chiffrées du projet et met en avant les besoins financiers qu’il génère. Il contient un ensemble de tableaux financiers tels que le compte de résultat prévisionnel, le bilan prévisionnel, le plan de financement prévisionnel ou encore le budget de trésorerie. Ces documents s'articulent entre eux et mettent en évidence différentes notions clefs comme le besoin en fonds de roulement (BFR), la capacité d’autofinancement (CAF), différents ratios financiers, etc. Le prévisionnel financier est l'ensemble des tableaux financiers à caractère comptable qui ont pour objectif principal de décrire financièrement le projet. Il ne doit pas être confondu avec le business plan. En effet, la partie financière correspondant au prévisionnel financier n’est qu’une partie du business plan.

Le prévisionnel financier est souvent établi pour les trois à cinq années à venir, en fonction du contexte et de la durée nécessaire. Il permet au créateur d’entreprise :

D'étudier la faisabilité financière du projet,
De se rendre compte de la dimension effective du projet,
D’identifier les besoins de financement à court terme, moyen terme et long terme.

et aux interlocuteurs du créateur d’entreprise de :

Comprendre clairement la dimension du projet,
Identifier les risques financiers liés au projet,
Evaluer l’attractivité financière.

Afin de maximiser les chances de réussite de votre projet, nous vous recommandons de n'y inclure que des informations financières pertinentes, réalistes et justifiées. Vous établissez un business plan dans le cadre d'une création ou d'une reprise d'entreprise et vous souhaitez vous faire accompagner par un professionnel ? Faîtes appel à votre expert-comptable Axeryss. Lors de la création de votre entreprise, ou en cours d’exploitation, nous élaborons une prévision de votre activité pour les années à venir d’après les hypothèses définies ensembles.

LES + DU CABINET :
Remplissez notre questionnaire en ligne à votre rythme ! Véritable outil pédagogique, il vous guidera dans l’avancement de votre projet.

TABLEAU DE BORD

Nos services

"Parce que demain se décide aujourd'hui, n’attendez plus pour prendre les bonnes décisions" Le tableau de bord est un outil de pilotage d’une entreprise, constitué de plusieurs indicateurs de performance. Il a pour principal objectif de mesurer la performance sur une période donnée et suivre en temps réel l’évolution des résultats, d'analyser les écarts par rapport à des valeurs de référence, d’anticiper les évolutions prévisibles et d’inciter le chef d’entreprise à prendre des décisions. Il accroît l'efficacité de la direction en l'éclairant sur sa prise de décisions et en lui fournissant des indicateurs clés qui lui donnent une forte réactivité. Sans visibilité, comment améliorer ce qui n'est pas mesuré, sur quels critères prendre ses décisions ?

On distingue généralement trois types de tableaux de bord :
Les tableaux de bord stratégiques (ou « balanced scorecard »), axés sur la stratégie de l'entreprise - Outil de pilotage à long terme
Les tableaux de bord budgétaires (encore appelés tableaux de bord de contrôle des coûts), qui consistent à comparer les prévisions budgétaires et les chiffres réels - Outil de pilotage à moyen terme
Les tableaux de bord opérationnels (encore appelés tableaux de bord de performance) qui permettent de suivre l’avancement des plans d’actions mis en place par la direction de l’entreprise - Outil de pilotage à court terme

…qui permettent de suivre différentes familles d’indicateurs :

Les indicateurs d’activité (quantité produite, volume d’achat, chiffre d’affaires),
Les indicateurs financiers (contrôle des charges et des dépenses),
Les indicateurs de rentabilité (marge commerciale, marge opérationnelle, résultat net…),
Les indicateurs de qualité (délai de fabrication, satisfaction des clients, réclamation…).

En étroite concertation avec la direction de l'entité, nous sélectionnons les indicateurs clés et utiles aux objectifs recherchés en veillant notamment à ce que le tableau de bord propose :

Une restitution simple et compréhensible,
Des indicateurs mesurables, pertinents, précis et régulièrement actualisés,
Une analyse des écarts,
Une démarche d'amélioration continue des indicateurs mesurés.

LES + DU CABINET : INDICATEURS FLASH…
Bénéficiez d’un suivi de gestion analysé et commenté par votre expert-comptable. Tous les mois, nous vous adressons sur votre smartphone et tablette, un suivi de votre activité sous forme d’un flash de gestion synthétique. Ce support rapide et utile est analysé et commenté par votre expert-comptable.

SITUATION INTERMEDIAIRE

Nos services

"Besoin de prendre une décision sans attendre votre bilan de fin d’année, besoin d’y voir clair, réalisez une situation intermédiaire"

Une situation comptable intermédiaire consiste en la réalisation d’un bilan comptable d’une entreprise en dehors de la date habituelle de clôture des comptes. Sans attendre cette date d’échéance annuelle, il est en effet possible, en cours d’exercice, d’établir un ou plusieurs arrêtés comptables selon les mêmes règles que la clôture annuelle. Véritable outil de gestion, elle s’adresse à toute entreprise ayant besoin de connaître précisément l’évolution de son activité et de sa santé financière sans attendre le bilan de fin d’exercice.

La fréquence de réalisation d’une situation intermédiaire dépend de son objectif et de son destinataire. Elle peut être mensuelle, trimestrielle ou semestrielle. Elle peut revêtir :
Un caractère obligatoire en cas de survenance d’opérations juridiques particulières : distribution d’acomptes sur dividendes, augmentations de capital, apports, fusions, restructurations…
Un caractère facultatif : elle peut être décidée à l’initiative du management de l’entreprise, pour répondre aux besoins des actionnaires, pour les établissements de crédit en cas demande de financement…
Un caractère indispensable en cas de projet de restructuration du capital ou bien en cas de projet de cession d’entreprise par exemple.

Elle présente de nombreux intérêts : obtenir les résultats et le bilan au titre d’une période donnée, connaître précisément la rentabilité de l’entreprise, analyser la formation du cash, anticiper certaines décisions de gestion jusqu’à la clôture, prévenir les dérapages de toute nature… Enfin elle permet de confirmer ou d’infirmer les hypothèses du management, de réactualiser le cas échéant les prévisions et d’anticiper les opérations de clôture de l’exercice comptable, pour accélérer la production des comptes annuels.

En établissant une situation intermédiaire à une date donnée, vous disposez de l’information indispensable pour piloter votre entreprise, adapter vos projets et prendre les bonnes décisions sans devoir attendre la clôture annuelle des comptes.

LES + DU CABINET :
Avec Axeryss, vous bénéficiez d’une comptabilité à jour. Nous disposons de toutes les informations nécessaires pour réaliser selon vos besoins, une situation intermédiaire. Nous vous présentons et nous analysons avec vous, votre bilan, votre compte d’exploitation, votre situation de trésorerie et toutes les informations utiles pour faire un point précis sur la situation de votre entreprise.

COMPTABILITE ANALYTIQUE

Nos services

La comptabilité analytique s'attache principalement à mesurer les coûts de l'entreprise au niveau de chacun de ses produits ou unités en les décomposant en coûts variables ou coûts fixes, en coûts directs ou indirects ou frais généraux, etc. Elle repose sur le principe que chaque valeur dans l’entreprise (ou "produit" en comptabilité) doit être rapprochée des coûts qui ont permis de la générer. Sa mise en place dans l’entreprise a pour objectif de connaître avec précision chaque poste de dépense et de comprendre les différents coûts qui sont mis en œuvre. Elle donnera une interprétation fiable de certains indicateurs financiers et pourra permettre aux décideurs de prendre les décisions nécessaires en vue du pilotage de l'entreprise. A l'intérieur de l'entreprise, la rentabilité varie selon les caractéristiques des clients et des produits. La segmentation marchés/clients doit permettre au Dirigeant de comprendre l'origine et la formation des zones de profits ou de pertes. Quelles sont les clients les plus importants, les plus rentables, ayant la plus forte croissance ? L'entreprise aura donc intérêt à identifier les centres de profit (activité, gamme de produits, groupe homogène de clients…) afin d'évaluer la performance de chaque centre (chiffre d'affaires, marge, rentabilité…).

La comptabilité analytique peut être mise en place au travers de différentes méthodes, parmi lesquelles :

La méthode des coûts complets : elle repose sur la distinction entre les charges directes et les charges indirectes. Les charges directes pourront être attribuées directement au coût d’un produit. Les charges indirectes devront, quant à elles, faire l’objet d’une répartition entre plusieurs produits. Elle nécessite de découper l’entreprise en plusieurs centres de travail, entre lesquels il faut répartir les coûts engagés par l’entreprise.

La méthode des coûts partiels (ou coûts variables) : elle est fondée sur la distinction entre les charges fixes et les charges variables. Elle consiste à ne prendre en compte que les dépenses directement liées à l’activité de l’entreprise : elles diminuent si l’activité baisse et augmente si l’activité se développe. Cette méthode, relativement simple, permet de déterminer le seuil de rentabilité de l’entreprise (ou point mort) mais ne prend pas en compte tous les coûts supportés par l’entreprise.

La méthode du coût direct : elle s’applique aux entreprises multi-produits ou multi-activités et permet de résoudre l’inconvénient de la méthode des coûts variables. Elle consiste à prendre en compte les coûts variables et les coûts fixes (ou charges de structure) qui sont indépendants de l’activité de l’entreprise. Le seuil de rentabilité de l’entreprise est ainsi fixé beaucoup plus précisément.

La méthode ABC ("Activity Based Costing") : elle repose sur la notion de valeur : ce ne sont pas les produits qui consomment les ressources de l’entreprise mais ce sont les activités. Il faut donc découper l’entreprise par activité et non par fonction ou par produit. Les inducteurs remplacent les unités d’œuvre des méthodes traditionnelles. Il s’agit de déterminer, pour chaque objet de coût, les activités auxquelles il a recours et la quantité d’inducteurs consommés par cette activité.

La méthode des coûts cibles ("target costing") : le raisonnement est inverse à celui utilisée dans les méthodes classiques. Il part des postulats suivants : le prix de vente est imposé par le marché, les marges sont imposées par les actionnaires, les coûts deviennent une variable d’ajustement. Elle repose sur le principe fondamental d’analyse de la valeur. L’objectif de cette démarche est de maximiser la satisfaction du client (rapport qualité/prix) tout en minimisant les coûts.

LES + DU CABINET :
Nous connaissons parfaitement les spécificités de votre secteur d’activité. Nous vous aidons à définir les centres de coût et de profits. Nous déterminons les meilleures clés de répartition et les unités d'œuvres appropriées. Notre maîtrise de la comptabilité est un atout pour mener à bien cette démarche.

GESTION DE SA FLOTTE DE VEHICULES

INVEST'AUTO

"Bien acheter son véhicule ne s’improvise pas : le coût d'acquisition d'un véhicule ne se limite pas à son seul prix d'achat. Avec Axeryss, faites les bons choix !"

Au cours de la vie d’une entreprise, l'utilisation d'un véhicule peut rapidement devenir une nécessité… et faire naître de nombreuses questions. On distingue deux types de véhicules : le véhicule utilitaire (VU) et le véhicule particulier (VP). Un VU est un véhicule conçu et aménagé pour transporter des marchandises ou des personnes, dans le cadre d’un usage essentiellement professionnel. Le VP, quant à lui est généralement destiné à une utilisation personnelle. Lorsqu’il s’agit d’un VP utilisé à la fois à titre personnel et à titre professionnel, on parle de véhicule à usage mixte.

Les divergences les plus connues sont :
la TVA : la taxe ayant grevée le prix d’acquisition, les loyers et les dépenses d’entretien d’un VU est déductible pour l’entreprise assujettie. Alors que pour un véhicule particulier, la TVA est non récupérable.
la Taxe sur les Véhicules de Société (TVS) : le VP acquis par une société soumise à l’Impôt Société (IS) fait l’objet d’une imposition à la TVS.
le plafonnement des charges déductibles : dans la limite de 9 900 euros ou 18 300 euros en fonction de son taux d’émission de dioxyde de carbone (CO2), dans le cas d’un VP. Aucune limitation pour un VU.

Au-delà de ses aspects, se pose la question du mode d'acquisition et de financement. Si plusieurs solutions de financement s’offrent à vous (acquisition, emprunt, location longue durée et crédit-bail), encore faut-il pouvoir en chiffrer le coût, souvent significatif : carburant, entretien, assurance, taxes, coût fiscal et social des avantages en nature, complément d'impôt sur l'amortissement non déductible… Acquérir ou changer de véhicule n’est pas un acte anodin, à plus forte raison lorsque l'entreprise doit gérer un parc de véhicules. Les choix que vous faites ont des conséquences comptables, fiscales, juridiques et économiques. Nous vous accompagnons dans votre réflexion et vous conseillons pour faire les bons choix :

Avec Simul’ Auto, nous optimisons l’acquisition d’un véhicule de tourisme ou d’un utilitaire,
Nous calculons, pour tout type de véhicule les différents modes d’acquisition et de financement, les coûts complets et l’optimisation fiscale,
Nous vous présentons ensuite de façon pédagogique, les avantages et les inconvénients du mode d’acquisition et de financement retenu, ainsi que les incidences fiscales. Un rapport et un diaporama visuel formalisent notre mission et mettent en valeur les économies que vous réalisez, pour vous permettre de prendre les bonnes décisions avant de vous engager.

Vous avez un projet d’acquisition de véhicule ou vous souhaitez changer de voiture, notre mission SIMUL’AUTO est faite pour vous. Parlez-en à votre expert-comptable Axeryss !

LES + DU CABINET – NOTRE MISSION EN 72H CHRONO
Optimisation de l’acquisition d’un véhicule
Gestion des véhicules hybrides et électriques
Questionnaire en ligne
Calcul pour véhicule de tourisme et utilitaires
Comparatif des modes de financement
Rapport & diaporama pédagogiques

CALCUL ET OPTIMISATION DU COUT DE REVIENT

Nos services

Chefs d'entreprises : savez-vous sur quels contrats ou clients vous gagnez ou perdez de l’argent ? Etes-vous certains de facturer au bon taux horaire ?

La maîtrise des coûts de revient est l’un des fondamentaux de la gestion d’une entreprise. Le coût de revient représente la somme des coûts supportés pour la production et la distribution d’un bien ou d’un service. Il correspond au total du coût d’achat, du coût d’approvisionnement, du coût de la production, du coût de la distribution et du coût administratif. La principale difficulté du calcul consiste à bien répartir les charges communes, aux différentes activités de l’entreprise. La détermination d’un coût de revient est fondamentale, d’abord pour éviter de vendre à perte, ensuite pour adopter le meilleur positionnement sur son marché et enfin pour maîtriser sa stratégie commerciale à l'égard de ses clients. À partir de l’analyse de l’activité de votre entreprise et des bénéfices que vous souhaitez dégager, nous établissons vos coûts de revient et vos prix de vente, votre résultat analytique, ainsi que, le cas échéant, les mesures correctives à apporter.

Nous informons nos clients sur leur chiffre d’affaires minimum à réaliser (seuil de rentabilité), nous les aidons à mieux maîtriser leurs marges et nous les guidons à se positionner favorablement par rapport à leurs concurrents. Définir un coût de revient, c’est bien… l’améliorer, c’est mieux. Notre solution embarque une check-list, un diagnostic et « un mode simulation » permettant de passer en revue les différents points d’optimisation. Elle permet de retranscrire les objectifs à atteindre pour optimiser les résultats. Un rapport et un diaporama pédagogique sont générés pour formaliser notre mission. Nos clients bénéficient d'une application tablette (Apple ou Android) leur permettant de contrôler les coûts de revient par contrat et de façon consolidée. Pour les entrepreneurs du bâtiment, l'offre permet de contrôler les coûts de revient chantier par chantier.

LES + DU CABINET :
Application Mobile
Analyse globale ou par centre
Gestion des hypothèses
Calcul du seuil de rentabilité
Rapport et diaporama pédagogique

ACQUISITION DE LOCAUX PROFESSIONNELS

INVEST'IMMOBILIER

"Vous avez un projet d'investissement immobilier : optimisez l'acquisition de votre bien".

Vous êtes chef d'entreprise et vous vous interrogez sur la possibilité d'acquérir un bien immobilier professionnel. Ce projet doit se préparer car l'acquisition d'un bien immobilier doit faire l'objet d'une démarche structurée et aura des impacts patrimoniaux forts à moyen-long terme. Le coût d'acquisition d'un actif ne se limite pas au seul coût d'acquisition des murs. Dès lors, les questions sont nombreuses :

Comment articuler mon projet immobilier avec ma société opérationnelle ?
Comment financer l'acquisition ?
Faut-il constituer une société spécifique comme la SCI ?
Quel est le régime fiscal adapté à ma situation ? Faut-il opter pour l'IR ou l'IS ? Dois-je opter à la TVA ?
Quelles seront les incidences fiscales sur mon foyer ?

Avec notre mission SIMUL'IMMOBILIER, nous répondons à ces questions et nous optimisons l’acquisition d’un investissement immobilier. Nous calculons, pour tout type d’investissement immobilier, les différents régimes fiscaux applicables à l’acquisition du bien. Nous proposons pour chaque investisseur le meilleur choix à partir des flux nets de trésorerie, en tenant compte de vos impositions professionnelle et personnelle. Enfin un rapport écrit et un diaporama pédagogique formalisent votre mission.

Vous avez un projet d’acquisition d'immobilier professionnel, notre mission SIMUL’IMMOBILIER est faite pour vous. Parlez-en à votre expert-comptable Axeryss !

LES + DU CABINET : Questionnaire en ligne
Calcul de tous types d’investissements immobiliers
Optimisation fiscale
Identification du meilleur choix
Calcul de l’effort d’épargne
Rapport et diaporama pédagogiques

Rencontrons-nous


Ce que pensent nos clients ?

A découvrir

Actualités juridiques

Notre calendrier fiscal

Lun
Mar
Mer
Jeu
Ven
Sam
Dim